"Je rêve d'un monde où tous les textiles trouvent une seconde vie"

- Eléonore, créatrice de Atelier Marguerite -

Être écoresponsable,
pourquoi ?

Quatorze heures. De la préparation à la danse, en passant par la cérémonie et le dîner, c'est le temps approximatif pendant lequel une robe de mariée est portée.

La création d'une robe demande des heures de travail, plusieurs mètres de tissus et elle termine souvent dans le fond d'un placard.

C'est à partir de ces observations que j'ai créé Atelier Marguerite, avec l'envie de faire les choses au mieux pour la planète, du début à la fin de vie de la robe.

IMG_7862_edited.jpg

La création

Dans le processus de création d'une robe, je pense sa construction pour créer le moins de chutes possibles lors de la coupe dans le tissu. Les chutes sont réutilisées au maximum, et transformées en accessoires ou bijoux. Quand elles deviennent trop petites, je les recycle.

Lorsque je crée une robe, je réfléchis dès le début  aux possibles transformations de celle-ci après le mariage, pour pouvoir lui donner une seconde vie.

Les matières

La recherche des bonnes matières est toujours un sujet clef de la création. Chez Atelier Marguerite, je fais en sorte que les matières soient au maximum issues de stocks dormants, ou des stocks d'une créatrice qui s'en sépare. Mais qu'est-ce que les stocks dormants ? Il s'agit en fait de tissus qui ont été produits mais qui restent inutilisés, cela représente des milliers de kilomètres.

Pour les matières que je ne trouve pas de cette manière, je cherche à utiliser uniquement des matières naturelles, certifiées et produites le plus localement possible. 

Post #18.png
IMG_7925.jpg

La réutilisation

Un des deux objectifs de Atelier Marguerite, est de proposer la transformation de sa robe de mariée pour pouvoir la reporter à d'autres occasions. Les hommes reportent bien leur costume non ? Pourquoi ne pourrions-nous pas reporter nos robes ? Chaque jeune (ou moins jeune) mariée, pourra venir à l'atelier et nous travaillerons ensemble à la seconde vie de sa robe. Que ce soit en séparant le haut du bas, en raccourcissant la jupe ou en créant  complètement autre chose... Tout est possible !

Sensibiliser

L'industrie textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Les marques nous ont habitués au prêt-à-jeter au lieu du prêt-à-porter en proposant des vêtements toujours moins cher.

Aujourd'hui, une majorité de personne ne connait pas le processus de création d'un vêtement, et le temps que cela demande, même pour un simple tee-shirt. Je veux donc essayer de vulgariser et de sensibiliser pour que tout un chacun puisse mieux prendre conscience du travail, de la main d'oeuvre et du temps nécessaire à la confection d'un vêtement.

DSC06056.jpg